in ,

Chiot macéré trouvé dans une boîte en carton avec du « Help Me » écrit dessus à l’extérieur du Kentucky Shelter

Share

Kentucky Humane Society (KHS) fait tout en son pouvoir pour préserver la vie d’un chiot sous-alimenté jeté dans une boîte en carton à l’extérieur de l’abri.

Tôt le matin du 17 septembre, un employé de KHS nommé Warren a trouvé une boîte en carton avec des évents latéraux et aussi « found aid Me » faite dessus.

Mais l’équipe qui s’est présentée les a amenés à mûrir.

« La peau du jeune chien était crue et infectée, il manquait presque toute sa fourrure et il saignait des plaies qui couvraient son corps mince. Il était si faible en gestion démodectique et en malnutrition qu’il ne pouvait peut-être pas compter sur lui-même », a-t-il publié.

Le chiot malade a immédiatement été vu par un vétérinaire qui a commencé à traiter ses infections et a commencé à réduire son inconfort. Ce mauvais chiot a en fait été il y a des mois pour être dans l’état où il reste.

Ils approchent le chiot d’être 6-8 mois, mais dit que son développement a été entravé en raison du manque de nutrition. Il pèse seulement 15 kilos de plus et a un long chemin vers la guérison. L’abri était incertain s’il allait certainement passer le week-end à cause de toutes les infections ainsi que de son système immunitaire du corps menacé, mais le petit gars est un combattant.

KHS a demandé des idées de nom pour le chiot, et après avoir obtenu de nombreux excellents choix, ils ont pris la décision de l’appeler Liam.

C’est un nom irlandais qui signifie que « Guardian » a écrit le sanctuaire dans un article qui informait les disciples que le chien avait dévié du mal. Mardi, ils ont partagé que Liam avait effectivement vérifié favorable pour parvovirus, une infection significative ainsi que potentiellement mortelle.

Il reçoit des secours d’urgence 24 heures sur 24, mais en raison de sa mauvaise santé, le sanctuaire n’est pas certain que Liam ait la dureté de passer.

Cependant, ils ne s’arrêtent pas pour demander des contributions pour couvrir à la fois les coûts cliniques et le grand nombre de pétitions.

Le petit chien fidèle refuse de laisser le côté du propriétaire décédé à ses funérailles

Le chiot maltraité saisi à la Maison de New York est accepté par le fonctionnaire répondant